Accueil > Pistes et approches pédagogiques > Etude de documents sur la défense (Education civique 3ème)

Etude de documents sur la défense (Education civique 3ème)

Les travaux présentés ci-après ont été élaborés par des enseignants au cours du stage académique de formation continue "Enseigner la défense ", les 13 et 14 mars 2002, animé par Christian Barret, Béatrice Legris, et Yves Vandewalle.

PROBLÉMATIQUE : A partir d’articles de journaux, comment élaborer une étude de documents de sensibilisation qui amorcera l’étude de la défense en 3ème ? Quelle "entrée" choisir ? Pour quel type de classe ?

MISE EN OEUVRE :
- Plusieurs articles d’actualité ont été présentés aux stagiaires. Ils ont fait un choix en fonction de l’intérêt de l’article pour le thème, de son vocabulaire et de son niveau de complexité pour les élèves.
- Un groupe a travaillé sur Les clés de l’actualité junior (Alerte dans la Somme), l’autre groupe sur un article de L’Express ( Service national : la quille en avance).
- Un questionnaire a été construit en petits groupes, puis discuté pendant la mise en commun.

PREMIER EXEMPLE : "ALERTE DANS LA SOMME"

Ce week-end, les personnes qui habitent à côté de la Somme pourraient à nouveau subir des inondations. Comme l’an dernier, la Somme risque de déborder.

Depuis plusieurs jours, il pleut dans le département de la Somme : le fleuve a atteint son niveau limite. Les autorités ont donc déclenché le "dispositif de vigilance" : tous les services départementaux (comme les pompiers et les gendarmes par exemple) se tiennent prêts à intervenir pour secourir les gens en cas de danger. On a alors demandé aux maires de prévenir les habitants de leur commune et de leur expliquer ce qu’il fallait faire dans ce cas-là. Malheureusement, ces gens connaissent déjà la situation puisqu’au printemps 2001 leurs maisons avaient été inondées. Plus d’un millier de personnes avaient même été évacuées. De plus, une centaine de communes du département avaient été classées sinistrées. Quand des gens et des lieux ont subi des dégâts importants (à cause des intempéries, d’une catastrophe naturelle ou industrielle...), les autorités les classent "sinistrés" : on reconnaît alors qu’ils sont victimes et cela leur donne droit à des aides, qu’elles soient morales ou financières.

Agnès Mérel, Les clés de l’actualité junior, 9 février 2002.

Questions :

1- Pourquoi les gendarmes sont-ils intervenus dans la Somme ?
2- D’après vos connaissances, quels sont les autres rôles des gendarmes ?
3- A quel ministère appartiennent-ils ?
4- D’après vous, que peut-on faire pour mettre en place "le dispositif de vigilance" ? *

* Cette dernière question est réservée aux élèves les plus rapides.

DEUXIEME EXEMPLE : "SERVICE NATIONAL : LA QUILLE EN AVANCE"

En supprimant le service national par un décret du 27 juin 2001, définitivement et avec un an d’avance sur le calendrier, le gouvernement Jospin referme une page militaire. La conscription, qui aura duré plus d’un siècle, avait pour but de prémunir la France contre une menace continentale, l’Allemagne d’abord, mais aussi l’URSS de la guerre froide. Ces ennemis-là ayant disparu au tournant du siècle, le schéma révolutionnaire du peuple en armes n’avait plus de raison d’être. J. Chirac, en février 1996, a décidé de professionnaliser les armées.

Reste que la mesure suppose maintenant un véritable courage et une forte volonté de réforme. Premièrement, sur le plan militaire. Il faut que nos régiments se montrent capables d’évoluer "à la britannique", ce qui n’est pas dans leur culture, et disposent de moyens modernes et efficaces, notamment pour pouvoir davantage projeter nos forces au-delà de nos frontières, là où la situation l’exige. Deuxièmement, sur le plan social, le rôle éducatif, préventif et formateur de l’armée doit être remplacé. Par quoi ? L’école a sans doute un nouveau rôle à jouer, ainsi que les collectivités territoriales ou d’autres institutions laïques orientées vers le civisme. Encore faut-il le vouloir et le décider. Au gouvernement d’agir...

D’après Christian Makarian, L’Express, 27/06/01.

Consignes : lire le texte et souligner les mots inconnus.

Questions :
1- Présenter le document ( nature, date, thème )
2- A quelle occasion vous a-t-on parlé de la conscription en quatrième ?
3- Pourquoi la décision a-t-elle été prise par J.Chirac ?
4- Quel changement cette décision apportera-t-elle dans votre vie personnelle ?
5- Avantages et inconvénients de cette décision pour la société française ? *

* Cette dernière question est réservée aux élèves les plus rapides.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Éducation à la Défense (Académie de Versailles)
Directeur de publication : M. Pierre-Yves Duwoye, Recteur de l'Académie de Versailles